S’inscrire sur les listes électorales

Alors que l’inscription sur les listes électorales est automatique pour les jeunes de 18 ans qui ont effectué la procédure de recensement deux ans plus tôt, elle doit être volontaire pour les personnes qui n’y figurent pas ou qui ont changé d’adresse.
Pour pouvoir s’inscrire, il faut obligatoirement avoir 18 ans au plus tard la veille du 1er tour du scrutin, posséder la nationalité française, jouir de ses droits civiques et présenter à la mairie retenue une pièce d’identité française, un justificatif de domicile ainsi que le formulaire cerfa 12669*01 complété.

Alors que l’inscription est généralement réalisée sur les listes de la commune où l’intéressé possède son domicile, il peut s’il le souhaite s’inscrire à la place :

  • dans une commune où il s’acquitte des impôts locaux depuis au moins 5 années
  • dans la commune où il réside du fait de son emploi de fonctionnaire public
  • dans la commune où il réside si sa présence y est continue et excède 6 mois

Les personnes autorisées à voter qui sont établies hors de France mais souhaitent continuer à voter sur le territoire national peuvent au choix s’inscrire dans leur commune de naissance ou celle d’un de leurs ascendants, dans la commune de leur dernier domicile à condition d’y avoir séjourné plus de 6 mois ou dans la commune où est inscrit un ascendant, l’époux(se) ou un parent jusqu’au 4è degré.

Les personnes autorisées à voter qui sont établies hors de France et souhaitent voter dans le pays où elles résident sont automatiquement inscrites sur la liste électorale consulaire dès lors qu’elles sont référencées sur le registre des Français établis hors de France.
Pour pouvoir figurer sur ce registre, il suffit de présenter une pièce d’identité française, un justificatif de résidence ainsi qu’une photo d’identité.

S’il souhaite participer aux élections locales et européennes, un citoyen européen résidant en France peut s’inscrire sur les listes complémentaires de sa commune.

Sauf cas particuliers, il est nécessaire de s’inscrire au plus tard le 31 décembre de l’année qui précède une élection pour pouvoir y participer.