La demande d’aide au logement

Dans un contexte de prix de l’immobilier et de loyers élevés, des aides ont été mises en place pour amoindrir la part de ce poste de dépense dans le budget des familles modestes.
Afin de s’adapter aux diverses situations, ont été créées l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement sociale (ALS) et l’allocation de logement familiale (ALF) qui ne peuvent pas être cumulées.

Pour pouvoir bénéficier d’une aide au logement, il est nécessaire que le bien concerné par la demande soit la résidence principale du bénéficiaire et que les ressources de celui-ci n’excèdent pas un plafond qui varie selon la composition de son foyer et le secteur du logement.

Aide personnalisée au logement

En cas de location, le logement qui doit respecter des règles de décence n’est éligible que s’il est conventionné ou qu’il se situe dans un foyer. En cas d’accession à la propriété, il est nécessaire que le demandeur ait obtenu un prêt conventionné ou un prêt d’accession sociale. (L’obtention d’un prêt complémentaire tel que le prêt à taux zéro renforcé ou le prêt action logement ne supprime pas les droits à l’APL.)

Si le dossier est accepté, l’APL est versée directement au propriétaire lorsque le bénéficiaire est locataire ou à l’établissement bancaire dans lequel a été contracté son prêt en cas de construction ou d’achat.

Allocation de logement sociale et allocation de logement familiale

Sont susceptibles de toucher ces aides les personnes locataires d’un logement décent ou logées en foyer ainsi que les propriétaires ayant contracté un emprunt immobilier.

Tandis que l’ALS a été conçue pour aider les jeunes, les étudiants, les personnes âgées ou handicapées ainsi que les couples dont le cumul des ages excède 55 ans, l’ALF concerne les bénéficiaires de prestations familiales ou de l’AEEH, les femmes enceintes, les jeunes ménages ainsi que les personnes ayant un enfant à charge de moins de 21 ans ou, dans certaines conditions, d’un ascendant ou d’une personne touchée par une infirmité lourde.

Les personnes qui dépendent de la CAF peuvent utiliser le formulaire de demande d’aide au logement pour adresser leur dossier à la caisse d’allocations familiales.

Les personnes qui sont aux prises avec des difficultés financières importantes peuvent également s’adresser au fond de solidarité pour le logement (FSL) de leur département pour demander une aide complémentaire.